Home > Maurice Ile Durable, Uncategorized > Sustainable development – Developpement durable – Elections Legislatives (generales) – General (National Assembly Elections) -Elections – tableau comparatif-Comparaison-Comparison: Government Programme- Programme Gouvernemental (Electoral) Alliance de l’Avenir (PTR-MSM-PMSD) versus Alliance du Coeur (MMM-UN-MMSD)

Sustainable development – Developpement durable – Elections Legislatives (generales) – General (National Assembly Elections) -Elections – tableau comparatif-Comparaison-Comparison: Government Programme- Programme Gouvernemental (Electoral) Alliance de l’Avenir (PTR-MSM-PMSD) versus Alliance du Coeur (MMM-UN-MMSD)


Alliance de l’Avenir (source: http://www.bleublancrouge.mu)
Alliance du Coeur (www.mmm.mu)
Les mesures que nous proposons :

· L’Alliance de l’Avenir s’engage à revoir le « Environment Protection Act 2002 » afin de consolider le cadre légal pour la protection de notre écosystème. Ces amendements tiendront en ligne de compte les exigences du projet MID.

· Nous étudierons les meilleurs moyens de favoriser le principe de « pollueur payeur » afin surtout d’encourager les grosses entreprises à mieux gérer l’écoulement de leurs déchets industriels.

· La gestion des lieux sensibles « environmentally sensitive areas – ESAs » sera l’une des priorités du Gouvernement de l’Alliance de l’Avenir. L’amélioration, la conservation et la protection de

ces ESAs, surtout sur nos zones côtières, relèvent de l’urgence à mettre un frein à une dégradation imminente de notre environnement naturel. Ainsi, les lois relatives seront amendées ou introduites afin de donner un cadre légal aux actions que nous

comptons entreprendre.

· Renforcer le cadre juridique relatif aux autorisations nécessaires aux projets de développement afin d’intégrer d’avantage la dimension écologique dans le cadre de la mise à jour du plan national stratégique qui est en voie de préparation. La population

est partie prenante de ce plan car des consultations nationales ont précédé sa préparation.

· Le plan comprendra aussi de nouvelles mesures pour inciter des grandes entreprises à utiliser des énergies renouvelables pour au moins la moitié de leur besoin énergétique. Nous encouragerons

une plus grande collaboration entre l’industrie et les organismes de recherche, y compris les universités, concernant les énergies renouvelables.

La mise en place d’une fiscalité verte qui vise à encourager les comportements « eco-friendly » par le truchement d’incitations fiscales plutôt que de sanctions punitives :

· Dans ce contexte, nous proposerons des mesures afin d’encourager des éco-prêts, voire des « Ecocash Back ».

· Des mesures seront proposées afin d’encourager les opérateurs  dans le secteur du transport public à considérer l’option « énergies moins polluantes » lors du renouvellement de leurs flottes de véhicules.

· Introduire une dimension écologique accrue dans le processus de contrôle technique de véhicules en rajoutant un certificat vert.

· Elaboration d’un guide pour les consommateurs sur une meilleure utilisation de l’énergie et encourager ces derniers à adopter des « monitoring mechanisms » qui leur permettent de mesurer et quantifier leur consommation d’énergie.

· Nous proposerons des mesures pour inciter les promoteurs immobiliers et les grandes entreprises à intégrer des « Environment Officers » dans leurs équipes.

Le changement climatique est au centre des préoccupations de l’Alliance de l’Avenir tant il est vrai que les Mauriciens sont très sensibles aux éventuels effets de changements. L’intégration de la notion du changement climatique dans les analyses de nos projets de développement, programmes et plans nationaux visant à un « low carbon economy » sera compatible à notre projet MID.

Les questions relatives à la protection de  ’environnement devront être au centre des préoccupations de tous les Mauriciens sans

distinction. C’est pourquoi le Gouvernement de l’Alliance de l’Avenir s’efforcera de mobiliser et de conscientiser tous les Mauriciens, dès leur plus jeune âge, aux enjeux d’une vie saine et écologique.

ENERGIE

· L’adoption d’un « Energy Efficiency Bill ».

· La création d’une « Energy Commission » pour coordonner la politique énergétique au niveau de tous les organismes opérant dans le secteur et proposer une politique énergétique commune.

· Un soutien financier aux petits producteurs indépendants d’électricité dont le surplus de production sera racheté par le CEB.

· La création d’au moins trois parcs éoliens.

· La permission à des coopératives de se développer en petits producteurs d’énergie et surtout renouvelable.

POUR UNE ILE MAURICE DURABLE…….
1. ECOLOGIE ET DEVELOPPEMENT DURABLE
Trop longtemps, les économistes nous ont fait croire que la croissance, seule, pouvait résoudre
l’ensemble de nos problèmes. Mais la croissance économique est malheureusement souvent accompagnée de conséquences sociales et écologiques qui peuvent anéantir les effets positifs de cette croissance. Un nouveau ministère de l’Ecologie et du Développement Durable aura pour mission de trouver un juste équilibre entre les impératifs économiques, sociaux et écologiques, en coordination avec tous les ministères concernés.
• Un ministère de l’Ecologie et du Développement Durable sera crée qui oeuvrera en étroite
collaboration avec le Prime Minister’s Office pour l’adoption d’un modèle de croissance durable qui orientera l’action de tout le gouvernement. Le Premier ministre présidera ainsi une Commission inter
ministérielle dotée de compétences transversales (transport, logement, aménagement du territoire….) à cet égard.
• Le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable sera appelé à mettre sur pied un Comité National pour le DD regroupant tous les acteurs de la vie publique dont l’Etat, les politiques,
les entreprises, les collectivités locales, les ONG et la société civile pour assurer la mise en œuvre d’une stratégie nationale de DD.
• Nous veillerons à intensifier les campagnes d’éducation et de conscientisation sur la
responsabilisation environnementale, ainsi qu’à encourager le développement d’une Industrie de l’Environnement.

• La Green Accountability doit impérativement faire partie des normes de la Good Governance. Une fiscalité écologique sera introduite en égard à la taxation des activités polluantes d’une part mais aussi des allègements fiscaux pour inciter les choix économes en énergie et en ressources non renouvelables d’autre part.
• Pour garantir la qualité de nos produits agricoles, nous interviendrons au niveau du premier maillon de la chaîne alimentaire en établissant un plan pour prévenir toute contamination et préserver la qualité du sol.
• Planifier la construction des réservoirs nécessaires à l’évolution de nos besoins, à réduire les fuites et perdition d’eau et ainsi à réduire les coupures d’eau, à améliorer la qualité d’eau potable grâce à la création d’un plus grand nombre de stations de traitement et un meilleur contrôle dans les
différentes zones de distribution, sera une priorité de notre gouvernement. Il s’agira aussi de s’assurer que le plus grand nombre de maisons soient connectées au réseau de tout à l‘égout et nos besoins en stations de traitement des eaux usées adéquatement planifiés.
• De même, le nouveau ministère sera chargé de préserver la qualité de l’eau des rivières et réglementer l’utilisation des berges. La diversité de la flore et de la faune peut être améliorée et la
réintroduction des espèces menacées considérée. Nous veillerons à utiliser les terres marginales afin de créer de nouvelles forêts ainsi que de nouveaux habitats.
• Une des priorités du gouvernement sera d’assurer la sécurité énergétique du pays et de réduire le risque de coupures électriques. A cette fin, il élaborera une stratégie pour favoriser
l’utilisation optimale de toutes les sources d’énergie renouvelables. L’énergie éolienne et les cellules photovoltaïques doivent être judicieusement exploitées pour réduire l’utilisation du charbon.

• Une nouvelle politique énergétique sera introduite pour plus d’efficience pour assurer la sécurité des approvisionnements et des réserves stratégiques en carburants seront constituées.

• Face à l’augmentation des déchets enfouis à Mare Chicose et pour améliorer la salubrité publique, il faudra non seulement introduire des méthodes durables d’élimination des déchets, mais
moderniser toute la chaîne en amont de l’utilisation efficace de la poubelle dans les foyers à la collecte, en écourtant les cycles de ramassage.

• Les collectivités locales seront dotées de la capacité technique et logistique pour assurer la mise en oeuvre des plans d’aménagement du territoire et éviter que certains développements fonciers n’enlaidissent le paysage. Le patrimoine architectural sera plus protégé et mis en valeur. Un plan antibruit sera élaboré pour réduire au maximum la pollution sonore.
• La Police de l’Environnement sera dotée de pouvoirs accrus pour s’assurer du bon respect de nos lois, notamment concernant le respect des EIA, l’entretien des terrains vagues par les propriétaires, le respect du civisme lié à la pollution

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: